Emilie, maman de deux superbes filles, je vis dans le sud de la France, au soleil !!!

Il a suffi d'une idée, de l'envie et la détermination pour devenir ma propre patronne !


De l'idée ...

Quand l'idée de devenir une cheffe d'entreprise est venueje travaillais pour l'entreprise familiale de mes parents. 
J'occupais le poste d'assistance de gestion, je gérais toute la gestion et la comptabilité de l'entreprise. Ce domaine m'a toujours attiré, j'aime "gérer".
D'ailleurs, j'ai étudié en DUT la gestion des entreprises et des administrations avec option ressources humaines, donc il n'y a pas de hasard.
Puis un jour, un échange avec mon conjoint, est à partir de là, est née une idée, "pourquoi pas proposer un service de livraison de formules déjeuner sur lieu de travail".
À la réalisation...

Mon histoire d'entrepreneur démarre à ce moment-là. 
De cette idée en est ressorti plusieurs émotions, de la joie, de l'enthousiasme, j'avais envie et j'étais déterminée pour me mettre à mon compte.
J'ai commencé, j'avais à peine 30 ans, j'ai créé mon auto-entreprise, car l'appellation micro-entreprise n'était pas d'actualité.
Je ne vous cache pas, que j'ai travaillé, puis travaillé, puis travaillé...pour essayer de réussir et faire connaître ma petite entreprise. 
En parallèle, j'ai monté un groupe facebook destiné aux femmes cheffes d'entreprises, bien que je n'ai absolument rien contre vous messieurs, je ne suis pas féministe mais il fallait réunir toutes ses femmes entrepreneuses.
Pourquoi un groupe dédié à la femme cheffe d'entreprise, et bien parce que j'étais seule face à mes difficultés, et je me suis dit, que peut-être d'autres femmes étaient dans ce cas de figure. 
En tant que femme, bien souvent, il est plus difficile de s'imposer dans ce monde d'entrepreneurs, notre vie du quotidien nous rattrape, les enfants, devoirs, tâches ménagères, paperasses ...
Un groupe facebook est né en mai 2014, les "Entrepreneuses de la côte d'Azur", puis quinze jours après, voyant que le groupe prenait beaucoup d'ampleur, j'ai décidé de passer du virtuel au réel et,  j'ai donc organisé une réunion (dans la convivialité) .
Une belle aventure démarrait, d'un simple groupe est né une association "Les Entrepreneuses de la Côte d'azur " en août 2014.
La première année, nous comptions environ 120 adhérentes de Menton à Marseille. 
Le but de cette association était de ne pas rester seule et l'objectif était le développement de chacune de nos entreprises, en organisant des afters work, des salons... 
Pendant 4 ans, nous avons organisé une multitude de choses.
En 2015, je devais m'associer pour créer un food truck, puis, vous verrez parfois les choses ne se passent pas comme on le souhaite (mais ce n'est pas pour rien.) Toujours déterminée et fonceuse telle une cheffe d'entreprise, j'ai décidé de le faire seule.
Mais petit souci, mon auto-entreprise ne me permettait pas d'en vivre et je ne dégageais aucun bénéfice (bénéfice = rémunération en auto). Comment j'allais pouvoir faire ?...
J'ai donc décidé de faire un crowfunding (financement participatif), je devais récolter 5 000 € en un mois, pari gagné, 127 contributeurs dans le monde. J'en profite pour faire un petit clin d'œil à tous mes contributeurs et une fois de plus les remercier. Direction la banque pour le financement. 
En janvier 2016, j'ai mon food truck youppiii !!! je ne vous cache pas que j'ai versé ma larme. 
J'ai créé une SASU, je devenais présidente de ma société, un nouveau statut pour moi, mais j'avais étudié tous les statuts au préalable.
Et, me voilà sur les routes avec mon camion...Mais malgré toute la communication, les heures passées à trouver des solutions pour me faire connaître, des partenariats avec des domaines viticoles, un réseau... Cela ne suffisait pas !
Mon conjoint, me soutenant dans mon aventure, me soumet l'idée de louer mon food truck, quelle belle idée, mais je devais repartir dans les papiers, le démarchage...Mais aussitôt dit, aussitôt fait.
J'ai donc entrepris toutes les démarches, changement de statuts ... que j'ai fais seule bien sûr car je ne pouvais pas payer les services du comptable.
Le camion était loué sur toute la France, le téléphone sonnait pour les réservations, mais petit problème, je renseignais plus sur les démarches de création d'entreprise ou de gestion d'entreprise que je ne le louais.
Au passage, il est important de le souligner, j'ai toujours aimé aider, guider, orienter, c'est naturel pour moi. Donc je prenais plaisir à partager, informer ... Il est vrai que ceci ne vous fait pas vivre.
Donc pourquoi pas créer une action de formation "Comment devenir food trucker " et me voilà parti dans une nouvelle aventure, j'ai fait une formation FPA (formateur pour adultes), j'ai travaillé pour des organismes de formation (j'ai appris beaucoup sur le domaine de la formation.) 
Suite à cela pendant 4 ans, je suis intervenue pour une chambre consulaire pour dispenser le fameux stage de préparation et d'installation pour les futurs dirigeants.
Et en 2019, j'ai décidé de créer mon organisme de formation, j'ai donc entrepris seule toutes les démarches administratives.
Je souhaitais former, mais au-delà de "former" je voulais apporter à mes apprenants une expérience, éviter les erreurs de débutants, leur apporter des astuces pour gagner du temps, leur apporter un autre regard car souvent on démarre on a la tête dans le guidon et il faut des personnes qui nous relèvent, nous aident, nous accompagnent et j'avais envie de ça.
Former oui, mais toujours être proche de l'humain et apporter de la qualité tout en transmettant cette passion pour l'entrepreunariat !

J'ai décidé de certifier mon organisme Qualiopi, je me suis spécialisé dans la création d'entreprise, depuis j'ai formé des milliers de personnes. 
J'aime ce métier, je prends énormément de plaisir à former, à partager mes savoirs et compétences. 
Et, la clef pour Cleformations c'est la satisfaction de ses clients.
La vie n'est pas un long fleuve tranquille mais quand vous aimez ce que vous faites, votre vie prend tout son sens !

"Fais de ta vie un rêve et d'un rêve une réalité", croyez toujours en vous car rien est impossible, il suffit juste de retirer le "im".

E.L